Développer des projets d’inclusion numérique dans les communes rurales

par | Juin 30, 2021 | Actualités

Jeudi 24 juin 2021, WeTechCare, SFR et l’Association des Maires Ruraux de France ont organisé une webconférence dédiée aux enjeux de l’inclusion numérique dans les communes rurales.

Suivie en live par plus de 300 spectateurs, elle a permis de présenter des données-repères, des bonnes pratiques et les challenges qui restent à relever pour agir au service de l’inclusion numérique dans les territoires ruraux.

Inclusion numérique dans les communes rurales : entre opportunités et double-peine

Depuis le début de nos activités chez WeTechCare, et notamment dans le cadre de nos accompagnements conseil auprès des Départements dans un premier temps, l’enjeu de l’accompagnement numérique en milieu rural a toujours été mis en avant.

Tout d’abord parce que les habitants en zone rurale sont majoritairement éloignés des services essentiels, qui touchent à tous les pans de la vie quotidienne : impôts, actualisation Pôle Emploi, rendez-vous chez le médecin, achat de billet de train, etc. Cet éloignement, à la fois structurel dans les communes rurales (éloignement géographique, zones plus difficiles d’accès par le caractère montagneux) se renforce par la fermeture de certains lieux d’accueil et de service, comme les sous-préfectures pour les démarches automobiles ou de renouvellement de justificatifs d’identité, qui rendent encore plus compliquées les possibilités d’accès.

Assez naturellement, le numérique comme vecteur d’accessibilité devient donc une opportunité majeure pour les habitants en ruralité. Permettant un gain de temps et de déplacement considérable, l’utilisation du numérique au quotidien se vit aussi comme une facilité pour avoir accès à l’éducation, la santé, l’emploi, les loisirs.

Ainsi, l’enjeu de l’inclusion numérique dans les zones rurales est bien résumé dans le Rapport sur l’accessibilité des services en milieu rural de la Cour des Comptes en 2019 : “La transformation numérique est essentielle pour l’accessibilité des services publics, au-delà des seuls territoires ruraux, mais elle constitue pour eux la principale solution pour remédier au déficit d’accès dont ils souffrent.” L’accès et l’usage du numérique apparaissent être une dynamique d’autant plus vitale en milieu rural qu’elle est un des principaux leviers d’attractivité du territoire pour garantir des conditions de vie agréable aux habitants, en attirant potentiellement de nouveaux, mais aussi des emplois, des services etc.

Nous sommes donc face à un paradoxe clé de compréhension du sujet. Si les territoires ruraux sont face à un déficit de guichets d’accompagnement, et que le numérique y est le moyen d’accès d’autant plus privilégié, comment accompagner les 40% des Français qui sont confrontés à des difficultés numériques au quotidien ?
En sachant qu’un Français sur 3 vit dans un territoire rural, selon une récente étude de l’INSEE, et que l’on sait par exemple que la population qui y vit est comparativement plus vieillissante et moins diplômée, deux facteurs clés de fracture numérique, comment accompagner ces citoyens vers le numérique ?

C’est là que réside l’enjeu de pouvoir soutenir des espaces d’accompagnement en proximité, permettant de vivre le numérique comme une opportunité plus que comme une double peine, renforçant l’éloignement parfois ressenti en zone rurale. L’échelon communal nous paraît alors essentiel pour se saisir de cette question, et apporter un soutien humain aux citoyens autour de l’inclusion numérique.

 

La réalité de l’accompagnement aujourd’hui

Depuis 2016, l’équipe de WeTechCare a accompagné plus de 30 collectivités dont 10 départements majoritairement ruraux comme la Mayenne, la Haute-Vienne ou encore le Lot-et-Garonne. Travailler main dans la main avec ces territoires autour de stratégies d’inclusion numérique nous a permis de consolider des éléments clés d’analyse sur les typologies d’accompagnants et d’accompagnements.

Les accompagnants

En milieu rural plus qu’ailleurs, un accompagnant numérique sur deux est un agent d’accueil. En effet, le rôle clé des secrétaires de mairies est à souligner, car la commune reste un guichet essentiel et tout public pour les citoyens. Cependant, le métier de secrétaire de mairie est largement affecté par les évolutions de l’accompagnement aux services, et il est nécessaire de pouvoir proposer des formations adaptées pour intégrer une dimension numérique au premier niveau d’accueil et d’information que peut fournir la commune. C’est notamment un des axes prioritaires de travail qui a été remonté par la Communauté de Communes du Val de Somme, EPCI rurale proche d’Amiens qui a lancé une démarche de diagnostic territorial local en 2020 avec WeTechCare.

Le constat est sans appel, pour pouvoir donner un premier niveau d’accompagnement, les secrétaires de mairies doivent être formés à comprendre le besoin numérique de quelqu’un, l’accompagner sur de premiers éléments et l’orienter vers une solution plus approfondie si besoin. Sans compter qu’avant de pouvoir accompagner, il faut soi-même se sentir à l’aise sur le numérique et ses usages.

Les offres

L’enjeu sur les accompagnements d’inclusion numérique est donc double :

Premièrement, garantir par un maillage en proximité un support de 1er niveau autour de l’accueil et de l’orientation des publics, qui sont les offres les plus présentes sur les communes rurales. Il s’agit par ailleurs de permettre de développer l’accompagnement coup de pouce sur des démarches clés et urgentes à l’échelle communale, pour répondre aux besoins des citoyens.

Deuxièmement il apparaît très clair que le maillage d’offres de formation et d’équipement est à densifier. Très concrètement on observe un déficit d’offres visant à favoriser l’autonomie numérique notamment parce qu’elles nécessitent des compétences et des moyens de mise en œuvre spécifiques.

L’enjeu qui se pose alors est celui de pouvoir proposer des projets d’inclusion numérique ambitieux pour les citoyens qui habitent en zone rurale, en venant apporter une densification des offres à proximité. Mais concrètement, mettre en place ce type de projets, comme des ateliers numériques par exemple, a un coût qui peut vite être insupportable pour des petites communes. La question de la mutualisation et de la coordination entre acteurs locaux est donc une pierre angulaire des réponses apportées.

Les priorités d’action

Pour agir de la manière la plus efficace possible, le premier levier d’action reste avant tout l’équipement des lieux d’accompagnement à la fois en matériel et en connexion afin de pouvoir accueillir des permanences ou simplement offrir un accès à des personnes non équipées. C’est ce que font certaines communes au travers de la Dotation Équipements Territoires Ruraux, qui permet d’acquérir de l’équipement informatique. Par ailleurs, le déploiement des plans de fibre permet d’initier des accompagnements numériques de qualité.

Les capacités de partenariat et de mutualisation sur les territoires sont également des clés essentielles pour agir, et nécessitent de savoir très concrètement qui fait quoi, où et comment travailler ensemble. In fine, ces priorités tracent une sorte de plan d’actions pour une commune rurale, comme nous avons pu le faire avec la Commune de Romagné en faisant en sorte de créer une nouvelle offre d’accompagnement sur le territoire, équipée et connectée. Cette offre est par ailleurs co-construite en partenariat avec d’autres offres, par exemple la mission locale de Fougères va organiser des permanences pour les jeunes, et la maison Frances Services également sur le volet démarches administratives.

Enfin la clé de succès de ce projet réside également dans la capacité à la fois à communiquer avec les habitants et les autres acteurs notamment les communes voisines, plus petites, pour qu’elles puissent bénéficier de l’offre d’accompagnement.

Comment construire une offre accessible à tous ?

Qu’est-ce qu’une offre d’inclusion numérique ? Des locaux équipés et connectés, un accompagnant qui sait ce qu’il fait et des publics. Chez WeTechCare, nous pensons que la clé de voûte pour pouvoir proposer une offre d’inclusion numérique à la fois ambitieuse et réalisable est une alliance entre une politique volontariste et une démarche citoyenne.

Tout d’abord parce qu’il est essentiel de soutenir l’action, à l’échelle politique et opérationnelle, pour engager la collectivité, à hauteur de ses moyens, dans une démarche d’inclusion numérique. Cela peut être une réunion avec les agents et les associations locales, mais cela nécessite toujours du temps et de l’investissement. C’est aussi en ce sens que l’Etat déploie actuellement 4000 conseillers numériques, dans le cadre du plan de relance, pour soutenir les actions d’inclusion numérique. Ainsi à Romagné, un conseiller numérique vient d’être embarqué dans le projet pour pouvoir animer l’offre d’inclusion numérique du pôle socioculturel.

Mais l’inclusion numérique passe aussi et surtout par la mobilisation de la population. Les enjeux de communication, de visibilité et d’attractivité des offres sont vitaux pour garantir la pertinence des projets d’inclusion numérique. Les chiffres du baromètre du numérique le montrent, parmi les personnes en difficulté numérique, 60% ne souhaitent pas être formées. La sensibilisation et leur mobilisation apparaissent considérables pour pouvoir les amener vers le numérique. Dès lors, intégrer une dimension citoyenne dans une dynamique d’inclusion numérique est un levier massif pour embarquer les habitants, en les intégrant à la construction de l’offre, en leur demandant leur avis aussi comme le soulignent les retours de l’enquête sur le numérique réalisée à l’échelle de Romagné.

Le sujet étant profondément citoyen, l’engagement bénévole est aussi un moyen essentiel de mobilisation et d’action. Ainsi sur la Métropole d’Orléans, une action coordonnée entre le réseau d’inclusion numérique, soutenu par WeTechCare, et les CCAS des communes de Boigny sur Bionne et de Marigny-les-Usages a permis de créer des permanences d’inclusion numérique là où il n’existait pas d’offre auparavant. Ces offres sont portées par des professionnels et des bénévoles soucieux de s’engager pour l’inclusion numérique, qui viennent apporter un renfort sur les dimensions de sensibilisation ou d’organisation d’ateliers par exemple.

 

Cette alliance est selon nous essentielle afin de développer des projets locaux pertinents et proches des besoins de la population, en s’appuyant sur les volontés du territoire, qu’elles soient professionnelles ou bénévoles.

 

VOIR LE REPLAY 👇

WeTechCare lance une nouvelle offre pour les porteurs de projet dans les communes rurales !

Lien vers article interview Marine Jeantet Les Bons Clics