Les deux mois de confinement et la crise sanitaire que nous vivons ont plus que jamais rendu le numérique indispensable à notre quotidien : maintien du lien avec nos proches, poursuite d’une scolarité ou d’une activité professionnelle, accès aux droits… Toutefois cette crise met aussi en lumière les nombreux efforts qu’il reste à faire pour réduire les situations d’exclusion numérique, qui peuvent aussi bien concerner l’accès à l’équipement ou à une connexion internet, que les compétences numériques.

Depuis 2016, nous agissons chez WeTechCare pour accélérer l’inclusion numérique auprès des acteurs de terrain. “Notre ambition : faire que le numérique accompagne et démultiplie les capacités des acteurs sociaux” explique Jean Deydier, fondateur et directeur de l’association. “Notre accompagnement a généré des révolutions dans de nombreuses structures, telles que les Missions Locales”. Avec la crise sanitaire, nous avons nécessairement adapté nos activités, en mettant en place plusieurs actions à distance, à la fois pour les aidants numériques et aussi directement envers les publics les plus fragilisés.

 

Guider les publics fragiles

Une des premières actions que WeTechCare a mise en place dans ce contexte de crise sanitaire a été initiée en partenariat avec Emmaüs Connect et Lemon Learning. “Nous avons développé des guides interactifs permettant de prendre rendez-vous chez le médecin sur Doctolib et de communiquer sur Skype, deux sujets que nous avons identifiés comme prioritaires pendant cette période de confinement.” explique Géraldine Bornet, product manager Les Bons Clics.

Il s’agit ici d’un nouveau format que nous testons : les tutoriels sont directement intégrés sur les sites des services, après avoir téléchargé une extension sur le navigateur, accessible sur la page d’accueil de notre plateforme Les Bons Clics. Ces tutoriels permettent ainsi à l’usager d’apprendre en faisant, étape par étape, directement sur le site en question. Sept guides ont été créés, parmi lesquels “Appeler en visio avec Skype Web”, “Créer un compte sur Doctolib”, “Prendre rendez-vous avec un médecin” ou encore “Se connecter à sa téléconsultation”. Au total, ce sont près de 10 000 personnes qui ont ainsi téléchargé cette extension depuis sa mise en ligne.

 

Fédérer les initiatives de la communauté

Alors que le besoin d’accompagnement numérique se faisait encore plus pressant pour une partie de la population, les professionnels de l’accompagnement se sont retrouvés la plupart du temps démunis, avec la fermeture de leurs espaces d’accueil. Environ la moitié des structures ont même dû stopper tout accompagnement pendant un temps.

Dans ce contexte, nous avons initié un cycle de webinaires intitulé « Accompagner les publics en temps de crise », destiné à relayer un certain nombre d’initiatives d’accompagnement et de solidarité aux professionnels, mais aussi et surtout pour leur permettre d’échanger, de partager ensemble leurs pratiques adaptées en cette période. Ces sept webinaires ont rassemblé une centaine de participants au total, travaillant pour une diversité de structures d’accompagnement : centres sociaux, associations, médiathèques, missions locales…

« Nous avons constaté un réel besoin d’échange de la part de l’ensemble des acteurs de terrain qui se retrouvaient pendant cette période chez eux, ne pouvant plus accompagner les publics comme ils le faisaient, et avec souvent un sentiment d’impuissance » rapporte Théo Gasquet, responsable du déploiement de la plateforme Les Bons Clics. « Pour continuer à accompagner les publics et notamment les plus éloignés du numérique, les acteurs ont dû redoubler de créativité et de patience en combinant de l’accompagnement par téléphone, visio ou prise de contrôle de l’ordinateur à distance. Les échanges pendant ces webinaires ont notamment permis de partager ce type de pratiques à distance et de faire remonter des outils utiles, même s’il n’y a pas de solution miracle ».

 

Accompagner les aidants des seniors et des jeunes

Certains publics comme les seniors et les jeunes en insertion professionnelle ont été particulièrement touchés par la crise sanitaire. Nous avons donc mené plusieurs actions pour accompagner les structures de terrain accompagnant ces publics spécifiques.

“Avec 27% des Français de 60 ans et plus qui n’utilisent jamais internet et autant qui éprouvent un sentiment de solitude, selon une étude menée par Les Petits Frères des Pauvres, le numérique devient un facteur aggravant l’isolement ou au contraire favorisant le bien-vieillir.” explique Katerina Zekopoulos, cheffe de projet publics seniors. “Dans le contexte du confinement, maintenir le lien social, lutter contre l’isolement, et continuer à garantir l’accès aux droits et aux services essentiels ont été des enjeux d’autant plus fondamentaux pour les professionnels accompagnant les publics seniors.” Nous avons organisé quatre webinaires sur ce sujet, qui ont permis à 63 aidants numériques de partager bonnes pratiques, ressources pédagogiques, et outils pour accompagner aux mieux les publics et garder le contact avec eux malgré le confinement.

Quant aux jeunes, ils sont tout aussi concernés par la fracture numérique que d’autres publics en besoin d’accompagnement, d’autant que le numérique est devenu incontournable dans la recherche d’emploi. “La plupart des jeunes en insertion ont vu leur situation se fragiliser avec les conséquences de la crise sanitaire” témoigne Marion Lugagne Delpon, cheffe de projets. “D’après une étude menée par Wizbii, 65% des jeunes à la recherche d’un emploi ont peur de ne pas trouver de travail suite à l’épidémie. L’enjeu pour nous est donc de continuer à accompagner les structures d’accueil et d’insertion sur la prise en charge de ces jeunes en intégrant le volet digital à leur dispositif.”

À titre d’exemple, WeTechCare a accompagné la mise en place d’un accompagnement totalement à distance des jeunes suivis par les conseillers des missions locales Pays de la Loire. Ce dispositif a débuté début avril, et se prolongera jusqu’à la mi-juin pour faciliter le retour à la normale. Les rendez-vous habituellement en physique ont été remplacés par la visioconférence, et les communications ont été densifiées grâce à l’utilisation des messageries instantanées. “Cela permet de maintenir le lien avec les jeunes isolés, habitant en majorité dans des zones rurales, mais aussi d’assurer la continuité de l’activité des missions locales au cours de cette période de confinement pendant laquelle leur accompagnement se révèle d’autant plus précieux. » explique Charlotte Altieri, consultante.

Trois webinaires à destination des structures accompagnant les jeunes ont également été organisés pendant la période du confinement, dont le succès a grandement dépassé nos attentes. L’occasion là encore de tester leurs appétences sur le sujet, et de rester proche de leurs besoins pour continuer d’adapter nos solutions en fonction de leurs retours.

 

Créer des ponts entre jeunes et entreprises avec une nouvelle plateforme

Ces échanges ont confirmé la valeur ajoutée d’un nouveau projet à destination des jeunes que nous lancerons officiellement dans quelques jours. Avec la Fondation SFR, notre partenaire historique, nous rapprochons ces jeunes du monde de l’entreprise, grâce à une nouvelle plateforme : Le Déclic. Celle-ci permet une mise en relation entre des jeunes en insertion et des bénévoles salariés d’entreprises qui ont été formés et qui, via la plateforme, les accompagnent sur la création de leur CV, la valorisation de leurs compétences et les bonnes pratiques sur la recherche d’emploi, afin de renforcer leur employabilité et de leur redonner confiance et motivation.

Les retours que nous avons eus sur ce nouveau projet lors des webinaires nous ont conforté dans l’idée que WeTechCare a un vrai rôle à jouer pour mieux accompagner, de concert avec nos structures partenaires, ces jeunes sur le numérique et l’emploi.

 

Démultiplier les actions d’accompagnement

La crise sanitaire que nous traversons met plus que jamais en lumière cet enjeu sociétal majeur qu’est l’inclusion numérique. Le confinement a confirmé que le fait de ne pas maîtriser les connaissances numériques de base est un handicap au quotidien. Aujourd’hui, 13 millions de Français, soit près de 20% de la population, déclarent avoir des difficultés dans l’usage des outils numériques.

Chez WeTechCare, nous observons depuis des années les besoins des territoires sur ce sujet. Nous agissons, à travers notre activité de conseil et notre expertise en conception d’outils pédagogiques, pour que les structures associatives ou publiques s’approprient la technologie afin de mieux servir encore les causes d’intérêt général. Le contexte Covid renforce d’autant plus notre détermination à accompagner la transition des acteurs de terrain. Notre objectif est de développer toute une partie de notre offre d’accompagnement en ligne afin de permettre à tous les porteurs de projets sur les territoires de développer leurs capacités d’accompagnement à moindre coût. Nous souhaitons également utiliser la puissance du numérique pour renforcer la sensibilisation des aidants et construire ainsi des communautés engagées qui partagent au quotidien leurs bonnes pratiques. La crise actuelle a été pour beaucoup un puissant révélateur. Espérons que nous puissions en faire, ensemble et dès aujourd’hui, un accélérateur des actions d’inclusion numérique partout en France et au-delà.