La Ville de Paris et WeTechCare s’associent pour faire reculer l’exclusion numérique à Paris

Rappelez-vous, il y a presque un an la Ville de Paris lançait un appel à projet pour trouver des solutions durables pour accompagner les personnes en difficulté numérique. Objectif ? Pallier l’exclusion numérique à Paris et permettre à tout un chacun d’accéder au meilleur du digital. WeTechCare a été sélectionné parmi d’autres acteurs pour élaborer un plan d’actions concret face à ce défi nouvelle génération. Retour sur ce travail et les premières pistes d’action présentées le 29 juin, lors de la restitution organisée par la ville de Paris au Forum des Images.

Les parisiens inégaux dans leur autonomie numérique

En 2016, la Direction de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Santé (DASES) propose d’inclure dans le « pacte parisien de lutte contre la grande exclusion », une stratégie parisienne d’inclusion numérique dans ses objectifs. Pour répondre à ce projet, la DASES a choisi WeTechCare en tant qu’expert du numérique pour établir un diagnostic et proposer un plan d’actions. Une mission découpée en deux temps et présentée à l’occasion de deux journées consacrées à l’inclusion numérique, organisées conjointement par la ville de Paris et la CAF.

Après la réalisation d’une étude terrain sur le niveau numérique de la population parisienne et d’une évaluation des capacités d’accompagnement numérique par les structures fréquentées par ces publics, WeTechCare a présenté son diagnostic le 25 Janvier 2017 à la Gaîté Lyrique. Cette enquête relevait notamment qu’environ 40 % des publics interrogés à Paris ont besoin d’un accompagnement numérique pour profiter pleinement des avantages d’internet. Et 20 % ont besoin d’assistance numérique dans l’immédiat pour accéder aux services en ligne. Ainsi la majorité des publics éloignés du numérique aimerait apprendre à se servir de cet outil. Plusieurs personnes aimeraient apprendre à s’en servir d’internet pour faciliter leur quotidien en réalisant des démarches administratives.

Cette première analyse a ainsi permis d’identifier les principaux freins et leviers de motivation à l’utilisation du numérique chez les publics qui en sont éloignés : il est nécessaire de proposer un accompagnement numérique aux personnes les plus fragiles en fonction de leur niveau d’autonomie numérique et en fonction de leurs besoins.  Pour réaliser ce premier bilan, WeTechCare a travaillé en collaboration avec de nombreuses structures impliquées dans l’inclusion numérique comme les services sociaux de la ville, les agences des opérateurs de services publics (Pôle emploi, CAF, CNAV, CPAM) et divers acteurs de proximité (associations, espaces publics numériques, centres sociaux, médiathèques, etc.).

La start-up sociale a réalisé des groupes de travail avec les différentes structures des deux territoires pilotes du 13ème arrondissement et de la DST Est (11/12/20ème) pour mettre en place les bases d’un réseau territorial d’inclusion numérique. En parallèle, des focus groupe ont été animés avec différents types de publics (seniors, jeunes en insertion, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, sans domicile et migrants) pour mieux comprendre leurs usages du numérique et surtout leur freins et leviers de motivation.

Un plan d’action concret incarné par 9 actions

Six mois après cette première restitution, une nouvelle journée consacrée à l’inclusion numérique parisienne le 29 juin au Forum des Images a permis aux acteurs impliqués de présenter un plan d’actions approfondi. En s’appuyant sur le diagnostic élaboré en janvier 2016 et sur les groupes de travail qui ont suivi, ce plan répond à un triple objectif : assister numériquement toutes les personnes en incapacité d’utiliser le numérique, former les personnes en capacité d’avancer vers l’autonomie numérique et faciliter l’accès à des services spécifiques pour les plus proches du numérique. Ainsi, ce plan se traduit aujourd’hui par neufs actions concrètes à mettre en place sur le terrain :

  • Construire un réseau parisien d’inclusion numérique
  • Faire connaître ce réseau au plus grand nombre
  • Mettre en place un outil numérique commun pour le réseau
  • Veiller à ce que le non-équipement ne soit pas un frein à l’utilisation du numérique
  • Veiller à prévenir la coupure de l’accès à internet et favoriser les connexions bon marché
  • Mobiliser des aidants numériques bénévoles
  • Publier une charte de l’aidant numérique pour appuyer l’action des professionnels et des bénévoles
  • Soutenir les actions en faveur de l’inclusion numérique au sein du réseau via des appels à projet inter-institutionnels réguliers
  • Faciliter la formation des aidants numériques au sein du réseau d’inclusion  numérique

Les prochains mois vont maintenant être l’occasion de mettre en oeuvre ces neuf mesures concrètes : certaines, telles que la cartographie des acteurs et la création d’un réseau, sont d’ores et déjà en cours de réalisation. D’autres seront mis en place dans les six prochains mois : faire connaître ce réseau d’aide au plus grand nombre, recruter des bénévoles-médiateurs, etc. Enfin, certaines de ces mesures seront  appliquées d’ici deux ans étant donné le temps de mise en en oeuvre nécessaire : par exemple, améliorer l’équipement numérique des services sociaux et l’accès au wifi dans plusieurs structures de proximité de la ville.

Nul doute que l’inclusion numérique à Paris est en marche, rendez-vous en 2018 pour un retour sur cette mission qui nous en sommes sûrs, sera couronnée de succès !